Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dangers

  • DISPARITION des ABEILLES+OGM+autres dangers

    Dans le MONDE ENTIER, c'est avéré, des COLONIES ENTIERES d'Abeilles disparaissent :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%E2%80%99effondrement_des_colonies_d'abeilles 

    ABEILLES et POLLEN

    Des Pollens OGM retrouvés dans des PLANTES et du MIEL non OGM

    Je ne sais pas si vous avez remarqué qu'aucune abeille n'était venue vous ennuyer cet été. Le fait est là : les abeilles disparaissent sans que l'on sache pourquoi. Quelle importance me direz-vous ? A part le miel, elles ne servent à rien ! Détrompez-vous, les abeilles ont un rôle primordial sur la reproduction et le développement de nombreuses especes de la FAUNE VEGETALE NECESSAIRE au bon EQUILBRE GLOBALE de la NATURE et donc de la SURVIE de nombreuses autres especes de la BIODIVERSITE...Cette disparition est donc jugée très préoccupante par les apiculteurs, mais elle l'est aussi dans les milieux scientifiques, écologistes et même économistes. En effet, il faut savoir que l'abeille est très importante eu égard à son rôle pollinisateur. En effet, elle récolte du pollen qu'elle transmet à une autre fleur ou plante favorisant ainsi la reproduction de l'espèce végétale. En outre, l'abeille a toujours été considérée comme un sentinelle indicatrice sur l'état de l'environnement en collectant certaines doses de polluants. Et voilà bien le hic avec la disparition des abeilles domestiques ou des abeilles sauvages. Quoi qu'il en soit, une phrase a été attribuée à Albert Einstein : « si les abeilles venaient à disparaître, l'humanité n'aurait plus que quatre années devant elle ». Car la question se pose, quel est le rôle de la pollinisation ? Il se trouve que l'abeille joue un rôle central en ce domaine et sans abeille, c'est toute la chaîne complémentaire qui relie l'animal au végétal qui est déréglée. Sans abeille, certaines espèces végétales disparaîtraient ce qui entraînerait aussi, par voie de conséquence, la disparition de certaines espèces animales herbivores. Le cycle de la vie et de la reproduction végétale, animale et humaine s'en trouverait bouleversé. Il faut savoir que le tiers des cultures qui permettent de faire vivre la planète dépend des animaux pollinisateurs (oiseaux, chauves-souris, insectes). Or, ces populations animales déclinent selon un rapport du National Research Council des Etats-Unis et spécialement, en ce qui concerne la population des abeilles domestiques ou non. http://www.aquadesign.be/news/article-10917.php